Étienne Klein

180,002 640,00 TTC

Peinture numérique sur toile de « Étienne Klein » à la manière de l’éloge de l’approximation de l’exposition. Ce style graphique et stylistique sont emprunt au concept élaboré dans l’Éloge de l’approximation » : une peinture à reconstruire à l’aide de la structure à laquelle sont subordonnées les perceptions qui met en évidence les troubles de la perception liés à la manière dont le souvenir a été enregistré dans le cerveau de chaque individu. En savoir plus sur l’éloge de l’approximation.

Effacer

Description

Étienne Klein

Étienne Klein est physicien et est de surcroît un philosophe des sciences français. Si je connais, virtuellement bien sûr, Étienne Klein, c’est parce qu’il mène une intense carrière de vulgarisation. En effet, je l’ai découvert, il y a quelques années sur le site de parenthèse culture où interviennent des intellectuels dans différents domaines. Sur ce site, on trouve des liens permettant de voir des conférences relayées par YouTube.

Mémoire et perception

Parenthèse culture 4

Étienne Klein fait partie de ces personnes qui arrivent à vous persuader que vous êtes intelligent et cultivé et qu’en plus, par ailleurs, vous avez parfaitement compris la révolution quantique, l’espace-temps et bien- sûr la relativité.

Les conférences sont compréhensibles par tout un chacun et l’homme est malicieux. Ainsi, il trouve toujours un exemple percutant.

Le physicien sur Parenthèse culture 4

La connaissance

Avant Internet, la connaissance pouvait s’acquérir à partir de différents canaux : les parents, les amis, les enseignants, l’entourage et bien sûr les livres.

Dans certains foyers trônait, dans la salle à manger ou le bureau, l’encyclopédie ou, de façon plus modeste, le dictionnaire.

D’autant que, si vous n’aviez pas la chance de posséder l’un ou l’autre de ces outils, il vous restait la bibliothèque du collège, du lycée, de la fac, du centre-ville…

Le smartphone 4g

J’ai retenu, depuis la révolution Internet, deux nouvelles techniques liées à la communication : le smartphone 4g qui permet d’avoir l’Internet en tous lieux et les moteurs de recherche qui permettent d’obtenir une réponse quasi instantanée.

Il en résulte de nouveaux comportements.

Jean Maridor

Je vous donne un exemple, je me trouve dans la rue Jean Maridor, charmante petite rue du centre-ville d’Évreux bordée par des pavillons modernes affublés de toutes sortes de résineux aux verts si différents.

Mais, qui est ce Jean Maridor ? J’inscris ce nom dans le moteur de recherche, ici Google. La réponse s’affiche. Sur le côté, trois lignes une date de naissance et une date de décès. « Jean Maridor est un aviateur français libre de la Seconde Guerre mondiale, mort en héros au combat au-dessus de la Manche. Wikipédia ».

La pensée s’évapore

En général, on remet son téléphone dans la poche et on s’exclame : « Ah, d’accord ! ». Puis très vite cette pensée se dissout, s’évapore, se vaporise pour finir par se volatiliser.

Mais allons plus loin car je n’y résiste pas. Jean Maridor est un homme extraordinaire. Il s’est sacrifié en poursuivant un V1 afin de le mitrailler à bout portant, sans aucune marge de dégagement : il a ainsi empêché la destruction d’un hôpital.

Une information très approximative

Vous l’aurez compris, les milliards d’informations contenues dans l’Internet permettent un accès sensationnel à la connaissance. La plupart du temps, l’Internet mobile est utilisé pour obtenir une information très approximative, mais suffisante pour répondre aux besoins instantanés de l’internaute.

En conséquence, il s’agit d’une nouvelle nourriture.

L’information devient obsessionnelle : « au fait, il est mort ? J’ai déjà vu cet acteur, mais dans quel film ? C’est où le Botswana ? C’est quoi les proportions pour faire du béton ? Qu’est-ce qu’il y a ce soir à la télé ? ».

La transmission

La question que je me pose : « quelle transformation va s’opérer sur la transmission de la connaissance par la génération des personnes nées à partir de 2010 et dont le foyer possède Internet et l’Internet mobile ? »

Cette approximation va-t-elle modifier nos comportements ? Pour mettre en avant, pour illustrer ce questionnement, cette réflexion, je réalise une peinture approximative, imprécise, imparfaite à l’instar de la mise en place de cette nouvelle manière d’aborder la connaissance. Une connaissance approximative.

Des images approximatives

C’est pourquoi les images que je propose ont une forme approximative, une inexactitude relative, une évaluation approchée. Mes images sont pleines de trous à la façon de la Gestalt. Autrement dit, la structure à laquelle sont subordonnées les perceptions.

J’espère vous retrouver dans d’autres articles pour vous présenter d’autres personnages et d’autres anecdotes et m’attarder sur la partie Arts plastiques et la relation à l’approximation.

Retour à la boutique

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND