Gérald Darmanin

180,002 640,00 TTC

Peinture numérique sur toile de «  Gérald Darmanin » à la manière de l’éloge de l’approximation de l’exposition. Ce style graphique et stylistique sont emprunt au concept élaboré dans l’Éloge de l’approximation » : une peinture à reconstruire à l’aide de la structure à laquelle sont subordonnées les perceptions qui met en évidence les troubles de la perception liés à la manière dont le souvenir a été enregistré dans le cerveau de chaque individu. En savoir plus sur l’éloge de l’approximation.

Effacer

Description

Repentir et retouche (partie 1)

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin est membre du parti Les Républicains, maire de Tourcoing de 2014 à 2017. Le ministre de l’Action et des Comptes publics participe au gouvernement constitué par Édouard Philippe le 17 mai 2017. Il adhère à La République en marche quelques mois plus tard, après son exclusion des Républicains.

Repentir et retouche (partie 2)

La réalisation du portrait de Gérald Darmanin est pour moi l’occasion d’aborder la retouche et le repentir. La retouche dans le domaine pictural consiste à effectuer une modification visuelle pratiquement imperceptible. Il peut s’agir de l’atténuation ou d’un débordement, voire de l’assombrissement ou de l’éclairement d’une partie de l’image. Si la retouche améliore intrinsèquement la réalisation du tableau, elle met également en évidence que ce que l’on croyait terminé est non fini.

Les virtuoses

Toutefois la retouche, si elle n’est que moyennement exécutée laisse, le plus souvent, une trace indélébile qui devient le signe d’une certaine forme d’incompétence. Et pourtant, quel peintre n’a pas eu recours à la retouche de façon systématique ? La plupart du temps les peintres n’officient pas en direct. Ils ont besoin d’effectuer leur travail sur plusieurs jours, même s’ils n’y passent que quelques heures par jour. Rares sont les peintres dont la virtuosité leur permettrait d’exercer leur métier en direct donc sans retouche.

Il est admirable de voir les virtuoses de la musique effectuer une pièce sans aucune erreur.

Gomme et photocopieur

Je me souviens, il y a plus de 30 ans, j’étais alors Illustrateur. J’utilisais toutes sortes d’outils mais les deux principaux restaient la gomme et le photocopieur. La gomme permettait d’effacer un geste maladroit et le photocopieur me permettait d’effectuer un repentir. Si je dessinais un personnage dont la tête était trop grosse ou trop petite, il suffisait de guillotiner la personne et d’effectuer photocopies en réduction ou en agrandissement. La photocopie venait remplacer la tête disproportionnée. Un ruban adhésif invisible rassemblait les deux feuilles. Certes les photocopies de photocopie désagrègent le dessin. La réalisation au crayon de papier devient plus dure et plus contrastée sous l’effet du photocopieur. Mais, comme il s’agissait de dessins préparatoires l’importance était moindre car ils  sont destinés à être reportés sur un support définitif. Dans les premiers temps, le report utilisait la méthode de quadrillage afin de conserver les proportions.

Le repentir

Le repentir en peinture à huile est complexe. Son exécution est toujours très délicate, car il est nécessaire d’effectuer au préalable un nettoyage très poussé de la première couche peinte. Sans rentrer dans le détail, le risque d’embu (matité de la nouvelle couche) peut créer un phénomène de craquelure. En général, le repentir entraîne un obscurcissement.

Il est possible selon la technique du repentir utilisée par le peintre de ressentir comme une perception infime, mais créant une distorsion dans le regard de l’observateur créant une rupture, un point d’accrochage, lors du balayage effectué par le regard de l’observateur. 

En effet, l’informatique a modifié l’abord de la retouche et du repentir.

En général, l’utilisateur sauve le texte informatique sous la version 01. A la relecture de celui-ci, il est fort probable de créer une version 02 qui concernera la tournure de certaines phrases ou tout simplement les corrections orthographiques.

Pour la retouche textuelle sur une feuille de papier écrite à la main, l’étudiant utilise du « blanco ».

L’informatique a modifié l’ensemble des métiers (médecine, comptabilité, BTP, cinéma, etc.) y compris celui du peintre où il est possible de supprimer des calques, des effets, des déformations, des modifications colorimétriques enrichissant une production maîtrisée. Le raccourci clavier miraculeux se nomme : Ctrl + Z.

Quelques clefs pour comprendre

Retour à la boutique

Partager cette page sur vos réseaux favoris

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND