Église de SJLA

180,002 640,00 TTC

Peinture numérique de «  Église de SJLA (Église de Saint-Julien-l’ars) » de l’exposition Comma. Il s’agit d’images choisies, mélangées, torturées. Je ne garde que l’essence de leur homogénéité qui rentre dans le domaine du synonyme, comme si le champ du synonyme était utilisé dans le domaine des arts plastiques. Le style graphique et stylistique sont emprunt au concept élaboré dans l’Éloge de l’approximation » : une peinture à reconstruire à l’aide de la structure à laquelle sont subordonnées les perceptions qui met en évidence les troubles de la perception liés à la manière dont le souvenir a été enregistré dans le cerveau de chaque individu. Cliquez pour voir le vidéogramme et comprendre le concept de Comma

Effacer

Description

Église de SJLA (Saint-Julien-L’ars)

Cette réflexion accompagne le tableau représentant « Église de SJLA ». Cette narration n’est pas un texte d’illustration. Inversement, cette image n’est pas l’illustration du texte. Il s’agit d’un texte destiné à créer un souvenir artificiel comme deux éléments anecdotiques qui se croisent. L’un aidant à se souvenir de l’autre. Le visuel et le texte sont tout à fait dissociables. En outre, certaines similitudes telles que le titre, le lieu permettent d’effectuer, sans doute, une liaison : le point de départ anecdotique est inventé dans le but de permettre la création d’un embryon et ainsi obtenir la substance de mémorisation.

Des histoires des secrets

Les églises de France sont des domaines d’exploration formidable. En effet, elle regorge d’histoires, de secrets les plus intimes. En somme, chaque recoin, chaque peinture, chaque sculpture, chaque bas-relief témoigne avec virtuosité de la vie des morts.

La déliquescence

Quant à la France, chaque dimanche, même s’ils sont moins nombreux, les catholiques participent à la messe pour témoigner de leur foi. À nouveau, ces pensées collectives s’inscrivent dans  la roche.

Elle conserve à jamais des souvenirs

Lors d’un enterrement, un bref récapitulatif et les quelques témoignages viennent enrichir l’épaisseur de la pierre qui conserve à jamais des souvenirs du défunt et de son entourage. Ainsi, la plupart des églises portent en leur sein des ex-voto comme le témoignage d’une demande de grâce ou d’un remerciement obtenu.

La peinture « Christ en croix SJLA » peut vous intéresser ! – cliquez ici

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND